Comment stocker et staker tes ADAs avec Daedalus ?

Tu viens d’acheter tes premiers ADAs, tu as entendu parler du staking mais tu ne sais pas comment t’y prendre. Je vais t’expliquer pas à pas comment faire fructifier tes ADAs et te rapprocher d’un rendement annuel de 5/6%.

PS : si tu n’as toujours pas d’ADA, tu peux commencer par . Et si tu ne vois pas du tout de quoi je parle tu peux cliquer ici.

Passons au vif du sujet, la première étape est de télécharger un portefeuille (wallet) Cardano permettant le staking.

Les principaux sont:

  • Daedalus, si tu veux une application MAC OS, Windows ou Linux
  • Yoroi, si tu préfères une application mobile (Android/IOS)

Yoroi est aussi disponible sous forme d’extension Chrome/Brave/Firefox/Edge pour compléter l’accès à ton portefeuille depuis ton navigateur préféré.

Ce tuto sera consacré à Deadalus mais un autre arrive très vite pour Yoroi.

Staker Depuis daedalus

1 – Téléchargement du portefeuille

La première étape est de télécharger Daedalus sur le site official :

https://daedaluswallet.io/en/download/

Tu peux choisir la version selon le système d’exploitation de ta machine. Vérifie bien l’adresse de l’url avant de cliquer sur le bouton -> https://daedaluswallet.io/.

2 – Installer Daedalus
Là c’est du classique, tu passes toutes les étapes jusqu’à la confirmation de l’installation.
Une fois l’installation terminée tu peux lancer Daedalus !

Au premier lancement de Daedalus il va te demander de configurer la langue (tu as le choix entre l’anglais et le japonais) et d’autres trucs en rapport avec le format de la date.
Une fois la partie configuration générale terminée tu vas arriver sur cette écran. Il va te permettre de créer un wallet ou de restaurer un wallet existant, de synchroniser Daedalus avec un portefeuille physique du type Ledger ou Trezor ou de récupérer un wallet à partir d’un fichier de sauvegarde .
3 – Créer un wallet

Ici on va partir du principe que tu commences de zéro, on va se concentrer sur la création du wallet. La prochaine étape démarre au clique sur l’option « Create ».

Au clique sur  » Create » Daedalus va te demander de trouver un nom pour ton wallet. En effet tu peux en créer plusieurs si tu souhaites répartir tes ADAs. Il faut donc les identifier par un nom.

En plus du choix du nom rattaché à ton futur wallet Daedalus va te demander de choisir un mot de passe. Attention à ne pas l’oublier, tu va devoir le rentrer à chaque fois que tu voudras envoyer tes ADAs ou pour démarrer le staking.

Ici Deadalus t’explique qu’il va t’afficher 24 mots que tu devras noter quelque part pour ensuite pouvoir restaurer ton wallet au besoin.

⚠️ Alors là c’est une étape HYPER critique ! Deadalus va générer 24 mots aléatoires qui vont ensuite te permettre de restaurer ton wallet.

Tu devras les noter en lieu sûr et plutôt hors ligne (sur du papier, sur un plaque métallique, sur une clé usb bien cachée…).

Comprends bien que si tu perds ou casses ton PC ce sera le seul moyen de retrouver tes ADAs. Et de la même manière si quelqu’un met la main dessus il pourra aussi utiliser tes ADAs.

La blockchain donne un grand pouvoir à l’individu en supprimant les intermédiaires mais un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Tu es le seul responsable de la sécurité de ton wallet et de son contenu.

Tu peux passer à l’étape suivante un fois que tu as bien noté les 24 mots.

Encore une fois il ne faut jamais montrer ces 24 mots, je le fais pour le besoin du tuto. Et oui, le wallet est vide et le restera 😉

A cette étape tu devras saisir tes 24 mots pour valider que tu les as bien noté.

Un dernière confirmation après avoir bien lu les mises en garde.

Daedalus va mettre un peu de temps à synchroniser ton nouveau wallet avec la blockchain, un peu de patience ^^

4 – Envoyer des ADAs vers le wallet

Félicitation ! Tu as un wallet qui va te permettre d’envoyer, de recevoir des ADAs et bien sûr de staker !

L’étape suivante sera d’envoyer tes ADAs vers ton wallet. Pour ça clique sur une des adresses de l’onglet « Receive ».

Tu vas voir une liste d’adresses, elles peuvent toutes être utilisées indifféremment pour recevoir des ADAs.

Tu peux cliquer sur « Copy address » pour récupérer la série de lettres et de chiffres plus facilement.

Il faudra ensuite utiliser cette adresse pour récupérer tes ADAs depuis ton exchange préféré (Coinbase, Kraken, Binance ….).

Il faudra ensuite attendre quelques minutes pour les ADAs arrivent jusqu’à ton wallet (5/10mn).

C’est bon ton wallet est provisionné, plus qu’une étape, le staking !

5 – Déléguer ses ADAs à une pool pour activer le staking

Pour accéder à la section staking de Daedalus il faut cliquer sur le second bouton de la barre latérale.

Et puis sur l’onglet « Stake pools ».

Ici vous avez la liste de toutes les pools enregistrées sur la Blockchain Cardano. Pour faire fructifier vos ADAs il va falloir les déléguer à l’une des pools de cette liste.

Démarrer le staking il faut selectionner la pool de ton choix puis cliquer sur le bouton « Delegate to this pool ».

J’ai choisi la pool officielle de CardanoBlockchain.fr (CBFR) pour l’exemple (faut bien se faire un peu de pub) mais tu as bien sûr la possibilité de staker avec n’importe laquelle de la liste.
Petit récap des étapes pour finaliser la délégation.

Tu peux ici choisir le contenu du wallet que tu veux déléguer (Deadalus peut contenir plusieurs wallets).

Juste besoin de confirmer ici.

L’enregistrement de la délégation necessite de payer des frais de transaction (0,166293 ADA ici).

Bravo tes ADAs sont maintenant délégués ! 🎉

Il faut désormais être patient, tes ADAs vont mettre un peu de temps à générer des profits à la première délégation, il faut compter à peu près 1 mois. Passé ce délai tu recevras un pourcentage du montant délégué tous les 5 jours. Tout est géré par le protocole il n’y aura jamais de retard ou de défaut de paiement.

Et dernière chose, tu as dû remarquer que la balance de ton wallet n’a pas changé, et c’est normal. Le staking ne bloque pas tes fonds, tu peux continuer à envoyer et recevoir des ADAs sans aucune restriction !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *